L'église Saint-Germain

___
Résumé: 

L'histoire de Flers concentré dans un monument.

PHOTOS
ITINÉRAIRE
Photos: 
Eglise Saint Germain de Flers - reconstruite après les bombardement de la seconde guerre mondiale
Eglise Saint Germain de Flers - nef et choeur
Eglise Saint Germain de Flers - Vitraux et rosace de Jean Chaudeurge - Grand Prix de Rome


Start:


adresse: 
Eglise Saint-Germain
8 rue Jules Gévelot
61100 Flers

Description: 

L'église Saint-Germain a connu plusieurs constructions et restaurations. Découvrez son patrimoine et venez déchiffrer les strates de son histoire (industrie textile, bombardement du débarquement en Normandie...).

 

Pourquoi Saint-Germain?
La fondation de Flers remonte à la légende de la fontaine Saint-Germain. Au Ve siècle, Germain (378- 448), évêque d’Auxerre, s’arrête à Flers au cours de son périple évangélisateur. Là, il aurait fait jaillir une source qui existe à l’entrée de l’actuelle rue... de la Fontaine. Un oratoire aurait d'abord été construit, avant l’église paroissiale dédiée ensuite à Saint-Germain. 

 

 

Le Vieux Saint-Germain 
Avant la Révolution, Flers n’était qu’un bourg rural modeste à l’image de son église rénovée au XVIIIe siècle. Au milieu du XIXe, cet édifice est pourtant en mauvais état. De plus, l'église est désormais trop petite, Flers connaît une croissance rapide grâce à son industrie textile. Après la construction de la nouvelle église (Saint-Jean), l’église primitive estrasée en 1924. Vous pourrez voir l’emplacement de la tour qui est matérialisé sur le parking du parvis.Des vestiges (dalles funéraires et pierres de taille) sont aussi exposés sur le talus fleuri en contrebas de la place. 

 

 

Rue des Chanoines 
Au pied du mur de l’église, une meule à grain et une plaque apposée marque l’emplacement de l’ancienne grange aux dîmes (XIIe et XVIIIe siècles). 

 

 

L’actuelle église Saint-Germain 
L’idée d’une nouvelle église s’esquisse en 1895. Sa construction démarre en 1910 d’après les plans de l’architecte parisien Paul Hulot. 

L’édifice est réalisé en granit de Louvigné-du-Désert (Mayenne). Ses proportions sont imposantes : 65 m de long, 30 m de large au niveau du transept et 21 m de hauteur pour la nef. Les contreforts et arcs-boutants confirment cette impression de grandeur. 

L’église est consacrée en 1922. Les travaux ne s'arrêtent pas là, la façade et les tours sont ajoutées entre 1936 et 1937. Seulement,le manque d’argent n’a jamais permis ni la pose des flèches (prévues à 65 m), ni l’ornementation des trois tympans de la façade dont les sujets auraient dû rappeler les vertus théologales. 

 

 

Un édifice ravagé par la Seconde Guerre mondiale
Le 6 juin 1944, les bombes crèvent la toiture et la voûte. L’une d’entre elles éclate dans la crypte. Des paroissiens y sont réfugiés. L'un d'eux est tué, plusieurs sont blessés). vous pourrez d'ailleurs toujours apercevoir les stigmates des éclats de bombes sur la pierre (côté rue Jules-Gévelot).
L'église Saint-Germain est restaurée (Pierre Meurice architecte) et rendue au culte en 1960.

 

 

D’inspiration gothique
L’église est en forme de croix latine, à trois nefs, avec un transept et un chœur entouré d’un déambulatoire semi-circulaire.Autour du chœur rayonnent cinq chapelles, une au fond (celle de la vierge), et deux de chaque côté. Le long de chacun des bas-côtés, on compte cinq chapelles. 

La grande rosace et les fenêtres du haut du chœur sont l’œuvre de Jean Chaudeurge, maître verrier originaire de Flers. Toutes les fenêtres basses du transept et des bas-côtés sont garnies de vitraux de Jacques Le Chevallier, maître verrier. 

 

 

Informations pratiques auprès de l'Office de Tourisme 





L'église Saint-Germain